Les activités destinées aux enfants en appui à la famille ou à l'institution scolaire sont constituées des Accueils de Loisirs Sans Hébergement (ALSH), Accueils de Loisirs Associés à l’Ecole (ALAE)… Ces activités mobilisent l’ensemble des ressources associatives et impactent en premier lieu l’organisation financière, humaine et matérielle quelques fois au détriment des autres domaines d’activités de l’association.

Ce positionnement est le signe des rapports de confiance que les collectivités locales entretiennent avec le réseau des MJC et leur souci de cohérence municipale en matière d’enfance et de jeunesse. Pour les MJC, l’intérêt est d’élargir leur positionnement et de garantir une continuité éducative. En générant ainsi une file active, la MJC permet à chaque adhérent de cheminer selon les différents moments de sa vie dans les différents espaces de la MJC.

Dans tous les cas l’action en direction des enfants est un domaine associé à celui de l’action jeunes.

C’est un domaine d’activités qui bénéficie d’aides publiques du ministère Jeunesse et Sports et de la CAF dans le cadre de politiques incitatives en appui à la famille. Ceci constitue un apport financier non négligeable pour la MJC et contribue à mettre les associations en position contractante avec les partenaires ce qui conforte leurs relations avec la collectivité locale.

L’équilibre est souvent tendu pour les MJC qui développent une activité enfance.